Suis moi sur Twitter !


  • SUIS-MOI SUR INSTAGRAM !


Derniers coups de coeur

Achetez mon livre !

Pub

« Bonne chance, Barack ! | Accueil | Votez culotté ! »

Tomcast #033
David Lynch :
"Chuck Norris ? Bien sûr que je le connais ! Je l'adore !"

J'ai eu la chance de rencontrer l'incroyable David Lynch, le réalisateur d' "Eraserhead", "Elephant Man", "Blue Velvet", "Sailor & Lula", "Mulholland Drive"... à l'occasion de la sortie de son dernier film "Inland Empire" le mercredi 7 février sur les écrans français. Un film hallucinant réalisé par un mec completement halluciné. Vinvin, grand fan de David Lynch m'a accompagné en interviewer-guest star.

Mais qui est David Lynch ? Quelle est sa méthode de travail ? Se prend-il pour un artiste ? Comment utilise-t'il Internet pour ses films ? Fera-t'il une suite à Twin Peaks ? Une interview passionnante qui permettra à tous d'en savoir un peu plus sur ce cinéaste et sur son univers si particulier.

Et surtout ne ratez pas ma dernière question ! David Lynch est fan de Chuck Norris, mais l'embauchera t'il dans son prochain film ? A suivre ;-)

Lynch2

Merci à mon partenaire Dailymotion pour cette formidable rencontre !




Commentaires

mry

Bravissimo !

PatC

Excellent.

Vinvin

Super. Et merci encore de m'avoir pris comme boulet. Top moment.

cassiopée

C'était vraiment un grand moment! Merci beaucoup pour cette interview!

Mélina Loupia

Bon, là tout de suite, avant le café, à froid, j'avoue que c'est un peu abrupt comme ambiance pour apréhender le personnage, mais peut-être que c'est la meilleure ambiance après tout.
Perso, inculte, profane et quichissime es cinéma, je dois à ce monologueur ma rencontre avec Chris Isaak.
J'avais prévenu que mes références étaient au delà de toutes les désespérances.
Bravo en tous les cas pour ce petit moment délicieux.
Je parlais pour la petite intervention de 20x20, tête magique!
Maintenant, hop café.
Bizettes

Galienni

Bravo Tom pour cette INT. Vinvin, dans les 6° de séparations qu'il y a entre toi et Clint,tu dois plus être très loin du but...On attend la suite...

astheny

Oh putaing ! David Lynch me parle ! Il me parle à moi !
Comment c'est trop bien Internet...

Jean-Charles de Fontbrune

Un grand bravo pour toi, cher Tom, pour une fois c'est plutôt agréable de se faire "lyncher". Continue et donne nous en d'autres aussi chouette.

sharky

David Lynch, grand monsieur, définitivement.

En tout cas, je conseille à tous les lecteurs de "découvrir ce gars incroyable sur lequel les medias vont se jeter dans pas longtemps"
(comment ça, mauvais esprit?)

sasa

Ces mains ! ces mains !

Des araignées.

TH

le dernier Lynch ?
3 heures en trop.

sharky

3 remarques:
-pourquoi traduire David Lynch comme un "djeun's" ("ça déchire", "je kiffe")?
-Big Up à David Lynch pour sa réponse à ta vanne un peu ratée sur tes voisins.
-superbe lapsus à 11'19'' dans ton sous-titre. A moins que ça ne soit pas un lapsus et que tu penses vraiment que les internautes sont TES gens?

Julien

excellente interview, t'aurai pu la monter facon "Lynch" ça aurait été encore mieux... Il est pas fou, il est réaliste, il fait du "vrai" cinéma... Du 7ème art quoi... :-)

Drine

Beau moment!!!La toute dernière image est magique ;-)

Fi

Que dire à part : GREAT !

100tral.com

Superbe ITV ! bravo ! je m'abonne de ce pas à ton podcast

XavZ

il n'arrête pas de me triffouiller la tête avec ses doigts agiles... ;)

Beau boulot !

Vanessa

Bravo pour ce grand moment !
Je me suis permise de mettre un lien sur mon site...
Bonne continuation !

Cyrin Bodil

Ah ouai quand meme!

Lhisbei

très belle et très bonne interview. je suis restée sotchée devant l'écran. seul regret pafois les sous titres un peu légers ('choper' pour 'catch' est-ce bien utile ?). ceci dit bravo : chaque tomcast est meilleur que le précédent. du bon boulot (et combien d'heure de travail préparation comprise pour celuic-i ?)

Deeder

Du bon, du très bon ! Merci pour cette petite interview de qualité, révélatrice d'un homme exceptionnel. ;)

Ari

Hum, mixed feelings en ce qui me concerne.

Chouette de voir Lynch "si près", parler avec quelqu'un "qu'on connait". Chouette de voir que tu y vas au culot, sans trop d'angoisse alors que merde c'est quand même Lynch en face !

Mais j'ai deux gros bémols : le premier, c'est tes sous-titres ridicules entre jeunisme compulsif et approximations. Tu le voix dire "kiffer", "choper", 'Chuck, tu déchires" ? Et puis t'es quand même très sérieux, très sur la réserve pendant l'entretien (j'aurais pas fait mieux), alors on a le sentiment que tes sous-titres, c'est pour avoir l'air vachement cool, ascendant impertinent. Oublie ça, et occupe-toi de la vérité.

C'est vachement important la vérité.

PS : le deuxièle bémol pour faire court... Dire à Lynch un truc du genre : "Votre dernier film, c'est de l'art mais pas du cinéma", c'est soit du foutage de gueule (mais je te vois mal faire ça), soit un j'menfoutisme total par rapport à l'art en général, le cinéma en particulier. On a l'impression que le film t'a emmerdé, et que du coup, il mérite bien de rentrer dans la case Art.

Allez sans rancune, ce que tu fais reste plaisant et stimulant.

Alex

Moi aussi je dois dire qu'après cette interview, je suis complètement traumatisée par ses mains. C'est pas possible il a un TOC ou quoi? Sinon c'était très intéressant et au passage, je remarque que tu as un super accent anglais thomas...hi,hi...

Stagueve

What a great moment you lucky guy ;)

Merci pour cet interview !!!

Christophe MICHEL de Show7tele

Très belle interview... J'aurais pas mieux fait. lol.

A bientôt,

Chris.

marsha

Tous les matins, où qu'il soit, David Lynch donne la météo sur radio 103.1 fm à Los Angeles.

StefMoit

Trop forts tes TomCasts, Monsieur le Directeur ! Ca faisait un moment que je n'étais pas venue... je me suis régalée :-) !!!

SergeC (maillot rose au trollothon)

Cette interview est tout simplement ennuyeuse. Qu’il parle de cinéma ou d’Internet, Lynch enfonce les portes ouvertes. Il a aussi l’air de sérieusement s’emmerder sous son apparence courtoise, mais ça, ce n’est peut-être qu’une interprétation personnelle. Les questions sont nulles : elles ont toutes déjà été posées 150 millions de fois. Les sous-titres et les petites blagues, n’en parlons pas…

Deux remarques plus objectives, sinon :

1. Sur l’usage de la vidéo à la Matthew Barney… Industrial Symphony N°1, avec Julee Cruise et le nain de Twin Peaks. C’était en 1989… Hé ouais, vaut mieux se documenter avant de poser des questions se voulant très spécialisées ;-D

2. Voilà un réalisateur qui met à peu près cinéma et DVD sur le même pied, c’est encore assez rare et… aucune réaction de la part des intervieweurs. Hé ouais, vaut mieux apprendre à rebondir et moins suivre sa petite liste de petites questions ;-D

FX

Un moment fort agréable, simple à consommer sans modérations longue vie aux Tomcasts, que le site de LCI ne résiste pas a faire patager!
http://blog-lci-est-a-vous.lci.fr/article-125268.html

manue

c'est vrai qu'il est bien sympa Lynch!
je me demande ce qu'il gratouille dans l'air, m'enfin, les génis ca s'explique pas;)

seul commentaire un peu technique et carrément chiant de ma part:
ca fait du bien de voir un média francais ne pas utiliser cette grossièreté qu'est la voice over. merci les sous titres.
MAIS, il y a des moments ou la traduction est un peu trop relax. les francais étant encore nulle en anglais, pourquoi ne pas mettre les vrais sous titres pour que les jeunes apprennent un anglais a peut prés correcte?
genre: quand Lynch dis que le "son est bon", traduit par "ca déchire", c'est super cool et tout ca, mais ca apprends encore plus de conneries à ceux qui apprennent l' anglais.

sinon, super sympa l'interview.

note: "non les réves ne sont pas si importants que ca", ca m'a bien fait marrer;)

newbie

Décevant. L'interview a certes un côté franc et sympathique, mais les questions sont si faiblardes et prévisibles... Dommage. Quant aux sous-titres, ce n'est pas que c'est frustrant, mais je n'en vois pas du tout l'intérêt ; est-ce que c'est vraiment sensé aider à sensibiliser les jeunes à l'univers de Lynch ?

Martin

Quand j'ai vu arriver Thomas Clément au Max Linder pour l'avant-première de Inland Empire, je me suis dit : "en voilà encore un qui ne va rien comprendre" et surtout "pourvu qu'il ne nous ponde pas un post sur son blog". J'ai ensuite voulu le retrouver à la suite du film pour discuter de son fameux post fumeux sur la soupe au lard mais il avait filé le bougre. Je jette donc un oeil aujourd'hui sur le blog et tombe sur cette ridicule interview de Lynch... Pff... une chose est sûre Thomas, c'était ta première et dernière interview du maître, tant il paraît fatigué par tes questions ridicules. J'espère que ton contact qui t'a négocié l'interview se verra lui aussi blacklister de la prochaine AP ! Martin.

françois

Je ne comprends pas bien la dichotomie que tu établis entre cinéma et Art : le cinéma n'est qu'un medium artistique parmi d'autres, d'où la réaction interloquée de Lynch ! J'aurais tant aimé que tu lui demandes si "l'idée" dont il ne cesse de parler préexiste à sa mise en images ou si c'est dans et par la mise en image que se (dé)compose l'idée ; et qu'est-ce que ces idées : sont-elles image, sensation, mots ? Sont-elles une forme abstraite et absolue, une idée "idéelle" au sens platonicien dont le film ne serait jamais qu'un simulacre ? Et si tel est le cas, comment Lynch comprend-il, ressent-il, pense-t-il cette "différance", ce retard du film par rapport à l'idée dont il est la forme ? Quand on a la chance de parler à pareils artistes, mieux vaut essayer, autant que faire se peut, de les placer au coeur de leurs plus fertiles contradictions. Je crois qu'il eût été préférable de demander à Lynch comment il pense cette (dés)union entre forme et contenu, plutôt que de lancer et relancer la conversation par des boutades qui ne permettent pas de mieux apercevoir les caractéristiques d'une démarche artistique, si "hypnotisante" (et intimidante en interview) fût-elle...

strangedays

Très sympa l'aquarium avec les étoiles de mer qui bougent au premier plan. Non vraiment l'internet ça n'a pas que du mauvais.C'est même parfois tres marin.

thomas

heureusement qu'il brode toujours sur le même thème papi Lynch, parceque là les questions, bof bof... mais bon tu devais être impressionné on peut comprendre... Le bide au début énorme : "non les rêves ne sont pas si importants... – OK !" mdr

takomed

assez pathétique la question sur chuck noris, tu as la chance de rencontrer ce grand monsieur et tu te comporte en potache, triste ...

GBertrand

Et une rencontre Lynch Hitchcock, pourquoi pas ?
http://www.gerard-bertrand.net/hitchcock_lynch.html

chupa

Le personnage le plus étrange et fascinant s'avère être l'intervieweur:
Mutant grotesque irradiant les ions de la pire branchouille franchouillarde?
Abruti revendiqué qui aime mettre les pieds dans le plat dans la grande tradition de Phillippe Gildas?

"proche de l'art, loin du cinéma"?? Tout est dit! Pourquoi n'interviewez-vous pas directement des réalisateurs de publicités ou des concepteurs de baskets?
Mais le plus marrant c'est que vous ne tenez aucun compte des réponses et posez la question suivante comme si de rien était, tel un rouleau compresseur de la bêtise.
Très banal en comparaison, David Lynch se comporte en type sympa: pas de second degré hystérique, pas de volonté de mettre des étiquettes, contrairement à l'auteur de cette entrevue (d'où le fait que les vannes tombent toutes à plat).
Ce fameux Web 2.0, il pourrait pas prendre une forme un peu différente du 1.0 et du showbiz classique? Bin oui, sinon ça servira a rien que "le peuple prenne le pouvoir"...

joão josé Vaz

david lynch est trés juste
viva el révolution du songe
João

joão josé Vaz

david lynch est trés juste
viva el révolution du songe
João

joão josé Vaz

le tribunal de toulouse ma condaner le 20/12/2007 a une paine de 300euros d'amende avec sourci pour avoir peindre en blanc une sculture d'un artiste banal de ma région qui cree des enormes scultures rondes et noires.
viva Polok

jjan

Mon dieu ...

Comment l'agent de David Lynch a t'il pu accepter cette interview. Ca frise le ridicule du début à la fin.
J'avais honte en écoutant ...
Franchement interviewer Lorie ou jennifer : ok mais là ...
Heureusement que Lynch a su rester fidèle à lui même.
Le site là c'est ton boulot ?
Parceque c'est pas demain que ça va décoller mec : t'es mauvais et ça sur le web ça se voit vite ...

joão josé Vaz

holà j'aimerai vous envoyer des images de ma dernière performance mais je ne sais pas le faire
aide moi

joão

Damien D

Comme je vais peut-être moi aussi rencontrer le bonhomme pour un entretien (à confirmer), je me suis penché sur cette interview avec délectation. Contrairement aux autres je trouve que cet entretien n'a rien d'irrespectueux ni d'inintéressant (on a vu pire!). Je suis pourtant un fan de David Lynch mais pourquoi toujours être révérencieux et ne pas essayer de voir le "mythe" comme un simple humain? Pensez vous sincèrement qu'un interviewé apprécie constamment le sérieux et n'apprécie pas au contraire un peu d'humour, même lorsqu'il tombe à plat (je crois aussi qu David Lynch n'est pas forcément sensible à un humour français)...

Quant à dire qu'INLAND EMPIRE n'est pas du cinéma mais de l'art, ce n'est pas choquant du tout. INLAND EMPIRE est avant tout un film expérimental, un travail de vidéaste, un expérience (comme le dit LYnch), qui est plus du domaine des arts plastiques. Un film à contempler plus qu'autre chose (d'où son côté ennuyeux). Car INLAND EMPIRE échappe à toute narration et en général le cinéma est une combinaison d'images dans un but narratif. L'homme qui dort de Warhol ce n'est pas du cinéma... Pourtant la forme d'INLAND EMPIRE n'est pas si éloignée!

Damien D

EDIT de mon précédent commentaire (à supprimer)

Comme je vais peut-être moi aussi rencontrer le bonhomme pour un entretien (à confirmer), je me suis penché sur cette interview avec délectation. Contrairement aux autres je trouve que cet entretien n'a rien d'irrespectueux ni d'inintéressant (on a vu pire!). Je suis pourtant un fan de David Lynch mais pourquoi toujours être révérencieux et ne pas essayer de voir le "mythe" comme un simple humain? Pensez vous sincèrement qu'un interviewé apprécie constamment le sérieux et n'apprécie pas au contraire un peu d'humour, même lorsqu'il tombe à plat (je crois aussi qu David Lynch n'est pas forcément sensible à un humour français)...

Quant à dire qu'INLAND EMPIRE n'est pas du cinéma mais de l'art, ce n'est pas choquant du tout. INLAND EMPIRE est avant tout un film expérimental, un travail de vidéaste, un expérience (comme le dit LYnch), qui est plus du domaine des arts plastiques. Un film à contempler plus qu'autre chose (d'où son côté ennuyeux). Car INLAND EMPIRE échappe à toute narration et en général le cinéma est entendu comme une combinaison d'images montées dans un but narratif. Je n'ai jamais entendu dire que L'homme qui dort de Warhol c'était du cinéma... Pourtant la forme d'INLAND EMPIRE n'est pas si éloignée de la forme adoptée par le célèbre représentant du pop art dans ce film!

**thomas

bravo pour cette interview de Lynch et de ses mains
bon, c'est vrai que les expressions djeun's de la traduction font bizarre mais c'est pas trop grave

ariane

Dis-moi, je suis fan de David Lynch. Comment as-tu eu l'interview?

Koukourousa

ÉNORME !
Questions justes, ton juste, excellente interview avec un Dieu du cinéma.
Bravo !

Maxime

Que les questions sont stupides et plates...
Enfin, David Lynch reste toujours aussi passionant. Merci tout de même pour cet interview, je n'aurais peut-être pas fait mieux =D/

Poster un commentaire

Si vous avez déjà un compte TypePad ou TypeKey, merci de vous identifier.

En direct des Tomcasts, 1er Talk Show sur le web !

Le dossier choc!