Suis moi sur Twitter !


  • SUIS-MOI SUR INSTAGRAM !


Derniers coups de coeur

Achetez mon livre !

Pub

« Barbecue Jump ! | Accueil | Quand je parle d'Abercrombie & Fitch, c'est sur Menstyle.fr ! »

Je suis le badaud du INNO !

Allez, rien que pour vous, lecteurs de mon blog et pour bien commencer la semaine en attendant mon deuxième roman (qui sortira forcément un jour, c'est forcé), un petit texte inédit vite fait bien fait :

Inno  Après le boulot, j'adore me balader au Supermarché INNO, celui du centre commercial "Les Passages", juste à côté de chez moi. Je flanne, je badaude et je repars, tantôt les mains dans les poches, tantôt les bras chargés d'un dîner improvisé à base de n'importe quoi. Mais l'essentiel n'est pas là. L'essentiel ce sont les gens, les autres clients. Je les observe, et ils m'inspirent.

Les gens d'INNO ! Tout un univers, toute une saga, plus belle que "Plus Belle la vie".  Les Gens d'INNO ! Je devine leur métier, je scanne le contenu de leur panier à roulette et j'imagine leur vie : l'une est chef de produit Benco dans un grand groupe agro-alimentaire, elle est diplomée d'HEC et elle en a chié pour décrocher ce poste après avoir placé des kilomètres de linéaires Pépito dans tous les hypers de la région de Valencienne alors qu'elle est versaillaise. Malgré tout, elle adore son boulot et son boulot le lui rend bien : elle n'est toujours pas mariée - il faut rencontrer des gens pour ça - et ça l'inquiète un peu mais sans plus. Quand elle sera chef de groupe Nutella, elle se résoudra enfin à s'inscrire sur Meetic. L'autre est un jeune banquier d'affaire aux dents longues qui n'a même pas meublé son nouvel appartement dans lequel il ne fait que dormir, or ce soir, pour la première fois, il reçoit 3 amis et il est complètement paumé, puceau du caddie. Pour INNO, c'est un ami qui lui a dit - il ne savait pas qu'on pouvait acheter de la nourriture ailleurs qu'au restaurant - alors direction le rayon traiteur en espérant qu'il y ait une carte...comme au restaurant.

Vraiment n'importe quoi ! Si ça se trouve j'ai affaire à une chargée d'études à Météo France et à un chef de projet informatique - on dit que les apparence sont trompeuses, hé bien qu'elle me trompent, l'important c'est que je m'éclate à ce petit jeu et si je suis en forme, J'imagine la miss Benco et mon American Psycho de supérette en train de faire l'amour bénévolement pour m'occuper dans la longue queue qui me sépare de la jolie hôtesse de caisse-stagiaire. Devant moi, un chargé de dossier à l'antenne ASSEDIC des Hauts de Seine vient de poser deux méga boites de préservatifs et un tube de lubrifiant sur le tapis noir. Le mec est petit et laid et je l'imagine rentrer chez lui, fourrer les deux énormes bombes qui l'attendent affamées, il va les remplir de lubrifiant et cramer ses deux boites de Durex dans la soirée entre deux assiettes de raviolis Buitoni. Je fais un clin d'oeil à l'hôtesse de caisse stagiaire, elle n'a jamais vendu autant de latex en une journée, je suis son dernier client, après moi la caisse est fermée, monsieur. Elle s'appelle Amandine et ce soir elle va aller au ciné avec quelques copines ensuite elles iront boire des vodkas pomme au Paradis du fruit et refaire le monde entre filles mais pas trop tard car elle a son TD de compta ana' le lendemain matin à 8h30. Le prof ne rigole pas avec les absences. J'entends un hurlement derrière moi, miss Benco vient d'avoir son orgasme. Je pourrais rester des heures...




Commentaires

Manyann

Lu avec plaisir,
Ai bien ri.
Javoue, je dois dire,
Que c'est bien écrit.

Nicolas

Je ne sais de quoi le plus rire : le texte en lui meme ou le premier commentaire qui l'accompagne.
Non franchement, cette "nouvelle" est une insulte aux amateurs de littérature.
Le coup du contenu du caddie comme base pour penser et peindre la vie d'inconnus : vu et revu 500 fois.
Le style : approchant zéro.
Je n'ose imaginer que votre premier roman ait été publié autrement qu'à compte d'auteur.

Laurent TERRY

Sympa cet interlude au Thomasblog. Le virus romanesque pointerait-il à nouveau le bout de son nez?

zalapabelle

Ca me fait penser qu'il faut que je l'achète ton bouquin.

Eric

Excellent!

Philippe

Plutôt bien torché, ce petit texte... Quant à Nicolas, vu qu'il a lu et relu ce genre de chronique (il parle de 500 fois), peut-il nous citer quelques exemples ? Perso je ne me souviens que d'un passage de "Je vais bien, ne t'en fais pas" d'Olivier Adam - où il est pareillement question du contenu d'un caddie.
D'avance merci, Nico. ;)

dautzenberg

C'est moi ou tu copie Beigbeder ? Allez, j'oublie ce que je viens de lire et je me re-fais la fin des enfants du plastique au stade de france... Si si, le moment où... Bon je vais pas gâcher le plaisir de ceux qui l'ont pas (encore !!!) lu. Tu remarqueras, mon cher Thomas si tu lis ce commentaire que je viens d'écrire un truc pas sympa tout en faisant de la pub pour ton bouquin... En fait, c'est peut-être ça être publicitaire !

Clément Féréol

"L'imagination, cette maitresse d'erreur et de fausseté" pascal...

Il y en a qui révise (enfin non sinon ils ne seraient pas là) leur BAC FRANCAIS

:)

Poster un commentaire

Si vous avez déjà un compte TypePad ou TypeKey, merci de vous identifier.

En direct des Tomcasts, 1er Talk Show sur le web !

Le dossier choc!