Suis moi sur Twitter !


  • SUIS-MOI SUR INSTAGRAM !


Derniers coups de coeur

Achetez mon livre !

Pub

« février 2012 | Accueil | avril 2012 »

Juré au festival international du film de Boulogne Billancourt !

Festival-boulogne-billancourt-23au26mars2012Après avoir connu l'immense plaisir d'être festivalier à Cannes l'année dernière et de voir longtemps avant tout le monde des films magnifiques, voilà qu'on me propose d'être juré lors de la 2ème édition du Festival international du film de Boulogne. J'aurais l'immense plaisir de passer tout un week-end à regarder des films avant de décerner le prix de la meilleure actrice, le prix du meilleur acteur et le prix du meilleur réalisateur !

Comme le dit Claude Pinoteau, président d'honneur du festival : "Le Festival de Boulogne-Billancourt célébrera les films bienheureux. La Philosophie de ce Festival est de privilégier tout ce qui fait aimer la vie. Vaste programme !" un programme qui me convient tout à fait d'autant que j'aurais le plaisir d'être juré aux côtés de mon ami Emery Doligé, de Didier Allouch (journaliste à Canal+) et de Sandra Mézière créatrice du Blog In The Mood for Cinema.

Ce festival aura lieu ce week-end au Pathé à Boulogne et les projections sont ouvertes à tous !

Retrouvez tout le programme, les films et les séances sur le site du Festival !

Share Partager cet article sur Facebook, Twitter & Cie

Caravan Palace, les Daft Swing mettent le feu au Trianon !

Caravan

Alors voilà typiquement un phénomène que j'ai complètement raté - et c'est pas faute d'avoir reçu les mails de la maison de disque, d'avoir reçu le CD, de l'avoir même écouté (du swing années 30 remixé façon electro Cassius/Daft Punk). Alors un jour je vois passer des mails de potes qui sont en train d'organiser une petite sortie au Trianon pour aller voir les fameux Caravan Palace et là je me dis tiens, je vais y aller, une belle occasion de voir mes vrais potes que je vois finalement moins souvent que mes amis facebook.

Caravan-Palace_PANIC_280Arrivé à 20h devant le Trianon, première surprise, il y a un monde de dingue et une queue qui passe devant la Cigale, atteignant presque la Place Pigalle. A l'intérieur c'est le feu total, une population très homogène de trentenaires déchainés bien décidés à oublier les longues heures passées sur Powerpoint. Si l'album Panic des Caravan Palace m'avait semblé intéressant mais pas au point d'en faire une note, la performance scénique me plait immédiatement et je reconnais même un titre : leur gros tube Suzy qui fait exploser la salle.

On retrouve chez les Caravan Palace la même énergie communicative que peut avoir un David Guetta sur un public plus jeune avec en prime un travail d'orfèvre sur la programmation des mélodies - les puristes reconnaitrons quelques sons emblématique des figures les plus dansantes de la french touch. On est très loin de la dance putassière des FM mainstream, les arrangement sont chics et recherchés et le couple beat binaire ligne de basse qui claque vous soulève immédiatement de la piste.

Enfin, saluons la performance pleine de charme de Colotis Zoé, la chanteuse du groupe qui réussit à donner vie sur scène à toute cette musique d'ordinateurs ! Aucun temps mort, deux rappels et un public aux anges, Caravan Palace est clairement un groupe de scène qui peut tourner jusqu'à l'épuisement pour le plus grand plaisir de ses 134.000 fans sur Facebook !

IMG_6108

Voir "Rock it for me" le nouveau clip de Caravan Palace extrait de leur dernier album Panic qui vient de sortir.

Share Partager cet article sur Facebook, Twitter & Cie

Cloclo : grandiose !

Cloclo

Vu et adoré Cloclo, mon verdict en trois points forts

1) Le réalisateur Florian Emilio Siri est un virtuose de l'image et son incroyable premier film "Nid de Guêpes" lui avait permis d'aller direct à Hollywood (trop tôt) pour réaliser un film de commande avec Bruce Willis hélas pas très réussi. Il apporte toute son énergie et sa créativité à ce Biopic jouissif et étincelant.

2) Un vrai Biopic qui ne radine ni sur le temps ni sur les reconstitutions. On suit la vie de Claude François de sa naissance à sa mort. Tout ceux qui comme moi avaient été super frustrés par le Gainsbourg de Johan Sfar adoreront ce Cloco qui nous fait revivre quelques événements mythiques comme le fameux concert de Johnny à l'Olympia où le public avait cassé les chaises. Le réalisateur se paye même le luxe de reconstituer un concert d'Otis Redding - j'en avais des frissons dans le dos. On retrouve aussi les locaux de la maison de disque number one de l'époque Philips, l'appartement mythique du boulevard Exelmans (j'ai habité à 30m pendant 3 ans !). Bref il y a du pognon (bien utilisé) sur l'écran, c'est du grand cinéma.

Cloclo-02-300x1693) Le performance de Jeremie Renier est tout simplement incroyable. Je pense que cet acteur, pas vraiment charismatique à la base doit être un énorme bosseur et on imagine la somme de boulot et les efforts intenses qu'il a du fournir pour incarner Claude François sans tomber dans le sosie bidon (il y a en a tellement !). C'est tout à son honneur ! Benoit Magimel, méconnaissable en Paul Lederman avec la voix de Sarkozy est aussi bluffant ! La petite nana qui joue France Gall (Joséphine Japy) est également une cool découverte.

Vous l'aurez compris, je recommande chaudement ce film, 2h28 de frisson, d'émotions, de découvertes, même les Inrocks ont kiffé alors...

Share Partager cet article sur Facebook, Twitter & Cie

Tomcast #111 :
Nouvelle formule pour les Tomcasts !

Après 5 ans d'interviews, j'ai souhaité imaginer une nouvelle forme pour mes Tomcasts, sortir du cadre, aller sur le terrain, éditorialiser sans pour autant abandonner le concept d'interview cash et parfois déconnant.

Pour ce premier volet des Tomcasts-Reportages. J'ai voulu montrer un aspect méconnu de l'industrie du disque : la promotion des jeunes artistes récemment signée par les major. Alors que le grand public pense généralement que la signature avec une major est un aboutissement dans la vie d'un artiste, vous allez découvrir que c'est en fait le début d'un long parcours du combattant, affronter le terrain, les petits bars, les showcases non rémunérés, lutter contre le doute, la fatigue...

J'ai donc suivi la jeune chanteuse Liza Manili (EMI) à Marseille, sur une date de la mini-tournée qui précède la sortie de son premier album en avril prochain. L'occasion pour moi de faire de belle images, tout en gardant le ton qui a fait le succès des Tomcasts !

Ce reportage est aussi l'occasion de montrer le formidable travail de fourmi réalisé par les équipes des maisons de disque, loin du bling bling des boites de nuit et des émissions people. Des jeunes chefs de projets comme Edouard, passionnés et dévoués corps et âme à leurs artistes… oui, il y a des vrais gens qui bossent derrière les noms écrits en tout petit dans la page remerciements des albums ;-)

Je compte sur vous pour faire tourner, twitter, facebooker... et merci pour votre fidélité !

Share Partager cet article sur Facebook, Twitter & Cie

Bref, le DVD !

IMG_6005

Tiens l'autre soir j'étais invité par Kyan Khojandi à la soirée de lancement du DVD de Bref et ça m'a vachement touché et quand j'ai dit à Kyan, en pleine discussion avec Michel Denisot que c'était ma première soirée Canal, il m'a répondu : "Attends c'est pas une soirée Canal, c'est une soirée Bref avec les potes!". Et en effet, ils étaient tous là, toute la sympathique équipe de Bref, acteurs, auteurs, monteurs, une nouvelle génération de créatifs 100% connectés, à mille lieu des jmelapète du star system du siècle dernier.

Lire la suite "Bref, le DVD !" »

Tomcast #110 :
Michaël Youn : "Demain tu me demandes de jouer une lampe, si le projet est intéressant je te dis oui!""

Tomcast très cash avec Michaël Youn à l'occasion de la sortie au cinéma de "Comme un Chef" le mercredi 7 mars. Avec Michaël, nous parlons de Jean Reno, de cuisine, des critiques qui s'acharnent sur lui et de Twitter !

Mais surtout, attention grosse révélation, dès l'introduction vous apprendrez - photo d'époque à l'appui - que Michaël et moi avons été en classe ensemble à St François d'Assise à Boulogne ! (Patrick Sabatier, sors de ce corps !).

Voir la bande-annonce de "Comme un Chef", un film de Daniel Cohen !

Share Partager cet article sur Facebook, Twitter & Cie

J'ai vu "Les infidèles"

Infideles

Cette semaine sort Les Infidèles, un film de potes, une bande d'acteurs et de réalisateurs qui ont réussi chacun dans leur domaine et qui ont eu envie de se faire plaisir en proposant différentes histoires dans un même film. Pathétiques, touchantes, voire houellebecquiennes, ces histoires ont pour lien l'infidélité avec des traitements très différents. Le film est donc assez inégal, déséquilibré, c'est le risque quand plusieurs réalisateurs se succèdent dans un même long-métrage.

Pourtant le film contient quelques scènes d'anthologie (les infidèles anonymes!!!) et à mon sens 3 point forts justifient à eux seuls le visionnage de ce film.

1) Le formidable court-métrage de Michel Hazanavicius (décidemment) qui offre à Jean Dujardin le rôle le plus pathétique de sa carrière (un homme en déplacement en province qui cherche désespérement un plan cul pour tromper sa femme) dans un univers qui n'aurait pas déplu à Michel Houellebecq (un séminaire d'entreprise dans un hôtel tristounet). C'est grandiose.

2) L'autre point fort : découvrir Guillaume Canet en Versaillais pur jus avec mèche, pantalon en toile, docksides et polo au col relevé. Mythique !

3) Dernier point fort : la jeune actrice Clara Ponsot, seule vraie raison valable de tromper sa femme... et que j'ai hâte de voir dans Bye Bye Blondie (adaptation du roman de Virginie Despentes)

Capture d’écran 2012-03-01 à 10.46.23

Voir la bande-annonce du film.

Share Partager cet article sur Facebook, Twitter & Cie

En direct des Tomcasts, 1er Talk Show sur le web !

Le dossier choc!