Suis moi sur Twitter !


  • SUIS-MOI SUR INSTAGRAM !


Derniers coups de coeur

Achetez mon livre !

Pub

« J'ai vu "Conjuring, les dossiers Warren" | Accueil | Lui, c'est reparti... et en beauté ! »

Jeune et (très très) Jolie !

21005923_2013051510325393.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

"Jeune et Jolie", un titre qui évoque immédiatement un célèbre magazine pour jeunes filles disparu en 2010, catalogue de sujets légers pour une cible lycéenne, insouciante, en proie à ses premiers émois et ses grandes questions existentielles : "Ce mec est-il pour moi ?", "Trouver mon style beauté", "Décrypter mon amour d'été pour savoir s'il va durer". Alors quand le film démarre sur la plage pendant les grandes vacances on pourrait se dire que François Ozon a trouvé la parfaite lectrice de "Jeune et Jolie". Isabelle a 17 ans elle est furieusement belle, elle appartient à un mileu favorisé, des parents unis, un petit frère complice, elle a tout pour être heureuse. Alors pourquoi décide-t-elle de se prostituer via internet, d'enchainer les passes avec des vieux friqués dans des hôtels de luxe, de prendre des risques inouis pour son jeune âge ? Certainement pas pour l'argent dont elle n'a pas besoin et qu'elle garde inutilement dans une grosse enveloppe cachée dans son placard à vêtements... Un véritable mystère que François Ozon filme avec une virtusosité fascinante.

J'ai l'impression qu'à chaque film, François Ozon franchit un nouveau palier vers la perfection. J'avais adoré son précédent film "Dans la maison", un film délicieusement voyeur, profondément troublant. Avec "Jeune et Jolie" il confirme son talent pour dénicher de jeunes acteurs et les sublimer. Rien que pour la découverte de Marine Vacth qui joue le rôle d'Isabelle, il mériterait une brouette de Césars. Cette jeune actrice, ancien mannequin que j'ai eu l'occasion de croiser rapidement à Cannes est un véritable joyau qui irradie la pélicule à un niveau encore inédit. Autant vous dire que quand on m'a proposé de la tomcaster cette semaine, j'ai presque pleuré d'être en vacances !

Mais la grande force de François Ozon c'est de sublimer un sujet en apparence glauque avec une maitrise de l'image hallucinante. Chaque plan est un enchantement et le réalisateur réussit le tour de force de rendre crédible cette dérive incompréhensible qu'aucune famille n'oserait soupçonner en son sein. Du point de vue des clients au point de vue des parents, tout est particulièrement soigné, voire même innovant en ce qui concerne cette complicité géniale entre Isabelle et son petit frère, le tout à un niveau que j'oserais qualifier de Chabrolien. La référence ultime pour moi. Bref, du grand 7ème art. 

Et je concluerais en me réjouissant que François Ozon n'ait que 45 ans, ce qui nous promet - même s'il n'a pas la prolixité d'un Claude Chabrol - encore de nombreux moments de plaisir !

21013437_20130618154706341.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

"Jeune et Jolie" de François Ozon, sortie le 21 août 2013




Commentaires

maki

nice novel....

Poster un commentaire

Si vous avez déjà un compte TypePad ou TypeKey, merci de vous identifier.

En direct des Tomcasts, 1er Talk Show sur le web !

Le dossier choc!