« Last night a D.J played Eddie Cochran! | Accueil | Petit point à J-100 ! »

La lettre-type de refus !

Bon, ça y est, le roman est envoyé ! Dans les jours qui suivent, on ne pense plus qu’à ça, on se voit déjà Goncourt ou Flore ou juste Marc Lévy. Et puis au bout d’un mois ou deux, alors qu’on commence doucement à penser à autre chose, voilà que les premières lettres type de refus arrivent.

Afin de voir si vous êtes un aspirant écrivain confirmé ou si c’est juste la première fois que vous aspirez, je vous propose un petit jeu. Voici trois extraits de lettres type de refus. A vous de les relier avec leur éditeur respectif (n'hésitez pas à cliquer dessus pour les agrandir) :

Refus1_1

Refus2 

Refus3

A) Actes Sud (éditeur du Goncourt de l’année dernière)

B) Stock (maison de Jean-Marc Roberts)

C) Grasset (éditeur de Beigbeder, Eudeline et Despentes)

La prochaine fois, nous étudierons la lettre de refus personnalisée, beaucoup plus rare.




Commentaires

Alban

Coucou Thomas! Je n'ai pas encore pris le temps d'explorer ton blog dans ses moindres détails mais il a l'air très chouette. Bravo.
It's the final countdown avant le 2 Février 2006.
A +
Alban

e-lecteur

Au moyen de la rature de la première lettre, il semble s'agir de Stock.

e-lecteur

Pardon, ça semble en fait être Grasset

Isabelle

J'ai même eu droit à quelque chose du genre "nous aurions aimé accepter votre manuscrit, mais nous affichons complets pour les deux ans à venir"...!!!!
dur, dur d'être écrivain!!!

Thomas

Je reparlerai des lettres de refus car c'est un sujet passionnant qui touche de surcroit au politiquement correct. Comme dans tous les domaines il y a surrenchère. Mon frère a reçu récemment des lettres de refus de candidatures de grands groupes aux formulations tout simplement ahurissantes.

dgpg

La lettre de refus, toujours polie mais toujours la même, j'y suis moi aussi un peu habitué...

Anne. R

D'après vous, est-ce bon signe e recevoir une lettre de refus 2 jours après que les éditeurs aient reçu le manuscrit, et accompagnée du manuscrit ( alors qu'on a pas donné d'envelope et de timbre ?)

Anne. R

J'aimerai avoir votre avis sur ma 1ere lettre de refus : Elle ne correspond pas au lettre vrament typée de refus, mais n'est pas personnalisée pour autant ( bref c'est un refus plutot gentil):

Mademoiselle,
Nous avons bien reçu votre manuscrit intitulé " Les rescapés d'Avegda " et ne pouvons que vous encourager dans votre entreprise d'écriture.
Il se trouve malheureusement que nous réduisons actuellement notre production Jeunesse et que notre plan d'éditions 2007 est déjà quasiment bouclé.
Nous regrettons donc de ne pas pouvoir retenir votre proposition.
Cela dit,nous vous encourageons à persévérer et vous souhaitons, à brève échéance, un premier succès.
Nous vous prions de croire, Mademoiselle, à l'expressions de nos sentiments les Meilleurs.

melouw

La 2 c'est Grasset !! J'ai eu exactement la même !!

Fanne

Salut !

Je me permets de t envoyer un bel exemple de lettre de refus. j ai envoye mon manuscrit il y a un mois et je m interroge: le commentaire que je cite est manuscrit, ils ont pris la peine de le faire, tout ça pour employer des mots blessants et peu constructifs, ce qui, pour moi, tient du sadisme, ou alors c est une forme de perversion qui m echappe... je me demande ce que tu en penses...

editions le dilettante:
‘Nous n’avons pas été séduits par votre roman. En effet, la trame romanesque nous paraît un peu mince pour pouvoir capter l’attention du lecteur jusqu’au bout. L’ensemble est lent, l’écriture manque de rythme et les événements sont selon nous un peu trop grossiers'

Il faut en avoir, de l energie, pour continuer a ecrire apres ca.

Becs du Québec

Fanne

Alain Ornorm

Voilà une autre lettre de refus intéressante de chez "Le dilettante":
[...]en effet, il ne correspond pas à notre ligne éditoriale. Le style est assez banal et surtout trop chargé. D'autre part, c'est encore un roman d'anticipation...(sic) Nous vous proposons de vous le réexpédier par la poste [...]

Prends ça dans ta face (aïe ça fait mal) ;o)

Jerome

Ha ! Les lettres de refus. J'en ai déjà quelques unes, moi aussi ! Ô combien hélas…
Moi aussi je me suis vu retourner mon manuscrit, déjà deux fois aux frais de l'éditeur.
J'ai décidé de prendre cela pour une "sorte d'encouragement" et, de continuer mes envois. Je sais que sans recommandation, j'ai peu de chance, mais qui ne tente rien n'a rien !

J'ai redonné de la vigueur à mon histoire avant de retourner à la poste avec mes colis.

Alice pas encore aux pays des merveilles ...

Bonjour,
Moi je viens de recevoir 3The premiére lettre de refus par Grasset et en trois lignes s'il vous plait : Le manuscrit a été lu avec attention(accordons leur le bénéfice du doute ) mais il ne correspond pas à notre ligne éditoriale .
Et c'est tout! Pas le moindre petit conseil, je ne sais pas moi ,prend du prozac ou retourne garder des chévres ...
Bon...je vais voir ma boite aux

Don Lorenjy

Ouais, bon... en même temps, les éditeurs ont à peine besoin de manuscrits et pas besoin du tout d'auteurs pour faire tourner leur business.
Qu'ils répondent (même mal) à des gens auxquels ils n'ont rien demandé relève d'une politesse qu'on a abandonné dans presque tous les autres secteurs économiques. ça fait bien de se plaindre, haro sur l'édito, mais ils doivent quand même en recevoir des pas triste, de manuscrits, non ?

Cl.

Si vous étiez convaincus de la qualité de votre manuscrit, vous n'en auriez que faire du contenu de ces lettres de refus. La contrainte pour l'éditeur, c'est juste de vendre le bouquin, ce qui n'est pas du tout gageur de qualité. Alors un refus... Ne vous laissez pas abattre ! C'est quand VOUS déciderez que vous êtes battus, que vous le serez.

Maginhard

Eh bien moi, j'ai une aventure peu commune à raconter.

En 2007, j'ai envoyé un manuscrit au comité de lecture de nombreuses maisons d'édition.
Je n'ai reçu que des refus ; un certain nombre d'éditeurs n'ont tout simplement pas répondu à cet envoi, parmi lesquels “Les Éditions du Bord-de-l'Eau”, sises dans le sud-ouest de la France.
Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, quelque temps après, sur le blog de cet éditeur, un éloge de mon manuscrit par le directeur de cette maison, M. Dominique-Emmanuel Blanchard :

« J’ai noté que ça arrivait souvent comme ça : après des semaines d’indigences littéraires surgissent, deux, trois manuscrits qui m’enchantent.
Hier c’était “Malateste”, aujourd’hui c’est “Apostrophe aux contemporains de ma mort”.
Que l’on ne s’y trompe pas : il s’agit d’une œuvre réjouissante malgré son titre. À commencer par son style.
L’ai-je assez déplorée cette pauvreté du style dans ce qui tombe dans la boîte postale et sur les messageries de BDL !
Et voilà que coup sur coup le style renaît, ne cesse de renaître de ses cendres (je vous épargnerai le cliché du Phénix, enfin, presque).
Voulez-vous un exemple de ce fameux style dont il m’arrive de rebattre les oreilles des incrédules ? Oui, n’est-ce pas ?
Voici donc :
“Ensuite je ne sais plus, j’ai un trou de mémoire. Je crois que les événements se sont précipités. Qu’on sache seulement que d’assis je me suis retrouvé couché sur le dos, qu’il n’était plus à côté de moi, mais sur moi, et que de paroles entre nous il ne pouvait être question, car il s’affairait à rendre la chose impossible à lui comme à moi.” »

http://domi33.blogs.sudouest.com/archive/2007/12/20/deb-le-style-bordel.html

Je n'ai jamais eu de nouvelles de cet éditeur. (Heureusement j'ai trouvé il y a peu un autre éditeur).

mandor

Vous oubliez aussi l'autre option : vos manuscrits étaient simplement nuls. Et comme ces maisons croulent sous les textes, des milliers par an - journaux intimes, fiction déjà lue cent fois, narcissisme aimable... -, elles n'ont pas le temps de vous répondre en gravant dans le marbre un intérêt qu'elles n'ont pas ou en rédigeant un billet parfumé à chacun des refus. Enfin, notons beaucoup de confusions dans les commentaires, vous ne retrouvez même plus quelle lettre-type a été écrite par telle ou telle maison (alors que l'auteur du blog le précise...)

Poster un commentaire

Si vous avez déjà un compte TypePad ou TypeKey, merci de vous identifier.

MON BLOG A DÉMÉNAGÉ !!!

  •  

    Vous êtes ici sur les archives de

     

    mon ancien blog. Retrouvez-moi

     

    sur mon nouveau blog

     

    en cliquant sur le lien suivant :

     

    Le Blog de Thomas Clément

     

     

     

     

     

     

     

Pub !

-->

Le dossier choc!