« Une taupe de Télérama chez Bataille et Fontaine ! | Accueil | Dernières pochettes avant disparition du disque! »

Une lettre d'accompagnement qui a marché

Après mon petit cours bidon sur la lettre d'accompagnement, vous avez été nombreux (enfin surtout Philippe) à me demander la vraie lettre que j'ai envoyée aux éditeurs avec mon manuscrit. Hé bien la voici ! Pour la première fois sur le web, découvrez une lettre d'accompagnement qui a débouché sur un contrat d'édition, avec mes conseils gratuits (en rouge). Attention! En recopiant cette lettre, n'oubliez pas de changer le titre du bouquin et le nom de l'éditeur si vous l'envoyez à plusieurs éditeurs.

                                   Au Diable Vauvert
                                   Marion Mazauric

                                   Boulogne, le 19 novembre 2005,

Madame,

Vous trouverez ci-joint mon roman « Les enfants du plastique ». A travers l’exemple de la musique, j’ai voulu mener une réflexion profonde sur l’avenir des « produits culturels » et les dangers du marketing sur la création. Ce livre évoque également la mort d’un enfant, la mort d’un amour et la mort d’une passion. (Petite phrase d'intro qui donne l'ambiance générale du roman et les motivations de l'auteur)

L’histoire : En 2006, Franck Matalo a sauvé l’industrie musicale de la faillite grâce un plan aussi redoutable qu’ingénieux. Quatre ans plus tard, contre toute attente, cet homme, devenu puissant patron de major, décide de lancer un groupe de hard-rock aussi mauvais que prétentieux et... particulièrement instable. Véritable anachronisme dans le paysage culturel de l’année 2010, le groupe agit comme un puissant révélateur, une tornade qui ridiculise tout sur son passage. Mais pourquoi Franck Matalo a t’il fait ça ? (un petit résumé, ça vous fait tout de suite passer sur le haut de la pile s'il donne envie d'entrer dans l'histoire)

Je serais très heureux d’être édité au Diable Vauvert, une maison courageuse et résolument différente (Montrer qu'on connait un peu la maison et sa production littéraire + petit coup de fayotage) qui ne s’offusquera certainement pas de certaines scènes un peu trash mais ô combien justifiées des « Enfants du plastiques » (paroles de chansons outrageantes, parodies d'interviews, attaques violentes contre la Star Academy, ridiculisation du spectacle des « Enfoirés », démontage d’une lolita pop en plein concert,...) (une toute petite dose de racolage pour émerger parmis les 4.000 manuscrits reçus par an).

J’espère que ce livre vous plaira. Si tel est le cas, je serais très heureux de vous rencontrer. N’hésitez pas à me joindre au 06 11 52 XX XX.

Veuillez accepter, Madame, l’expression de mes salutations respectueuses.

Thomas Clément




Commentaires

Sandrine - Bisontine

" Ce livre évoque également mort d’un enfant, la mort d’un amour et la mort d’une passion" : Combien de boîtes de kleenex dois-je acheter en février ?

Philippe

;)

Philippe

Encore une petite question quant à cette fameuse lettre d'accompagnement : manuscrite, ou dactylographiée ?

Merki pour ta réponse !

Thomas Clément

Dactylographiée mon cher! ou tapuscrite si tu préfère. Dans la mesure où peut d'éditeurs vont s'amuser à faire une analyse graphologique de ta lettre. (ils ont déjà à peine le temps de les lire alors...).

Claire

Hihihi qui disait qu'il n'y a que le sexe et le sexe qui vend ? ^^
Non sans rire je trouve ta lettre très vendeuse Toutefois tu as vraiment écrit "démontage" ?
Le résumé de qualité est à mon humble avis un plus. Tout comme les CV et lettres de motiv que j'ai lues dans mes recherches de collaborateurs par le passé, une partie du chemin vers le haut de la pile (et donc vers la sélection) repose dans la première impression .. après reste à confirmer ou infirmer cette impression ; ))

Claire

Jean Christophe Bataille

Vraiment pro ! Moi j'ai toujours rédigé des lettres comme :
Veuillez trouver ci-joint un exemplaire de mon troisième roman.
En vous souhaitant une bonne lecture. Bien cordialement.

Tu vois où ça m'a conduit :)

isabelle

Bonjour

je compte envoyer prochainement mon manuscrit au diable. as tu directement envoyé le tien à marion mazauric ou au service des manuscrits? juste pour savoir, je suis un peu perdue dans cette jungle des maisons d'éditions.

merci d'avance de ta réponse

Philippe DUPUIS aka WEBENTERTAINER

Moi je suis bien curieux de savoir comment il a fait pour sauver l'industrie du disque ?

mandor

Déjà ta lettre d'accompagnement ne donne pas envie de lire le manuscrit... Poncif + poncif + poncif... Quel ennui ! Heureusement, les maisons délaissent vite les petits mots d'amour et les photos envoyés dans les courriers, pour se concentrer sur les textes.
Si vous voulez écrire, un conseil : il faut lire ! Julien Gracq, Balzac, Antonio Lobo Antunes, etc. (Une manière d'apprendre).

Lansala.D

Je voulais vous remercier, je suis tomber sur votre blog en naviguant dans cette nébuleuse, l'édition. Vous m'avez permis de comprendre ce dialecte inconnu, ancien. Continuez ce que vous faites ça rend le monde de l'édition moins complexe !

Chance Bonneface

Vraiment La Vrai Livre

Chance Bonneface

naturellement congolais rdc, je voulait tout simplement vous rémercies concernant c'est blog, maintenant moi je n'est pas encore savoir l'importance de ce blog, je suis appari brusquement sur c'est blog .

Poster un commentaire

Si vous avez déjà un compte TypePad ou TypeKey, merci de vous identifier.

MON BLOG A DÉMÉNAGÉ !!!

  •  

    Vous êtes ici sur les archives de

     

    mon ancien blog. Retrouvez-moi

     

    sur mon nouveau blog

     

    en cliquant sur le lien suivant :

     

    Le Blog de Thomas Clément

     

     

     

     

     

     

     

Pub !

-->

Le dossier choc!