« Une photo comme ça | Accueil | Déjà le Salon du livre ! »

Mon père a lu
"Les Enfants du Plastique"

Déjeuner chez mes parents. Mon petit papa m’annonce qu’il a (enfin) lu mon livre. Le verdict tombe : Il a été très désagréablement surpris par le contenu de mon roman et notamment par certaines scènes un peu vulgaires. Il suggère que peut-être je devrais voir un psy. En tout cas il se demande qui a bien pu me mettre toutes ces idées dans la tête.

En fait ce qui l’embête le plus c’est qu’il a déjà claironné dans tout Boulogne (Plastic city) que son rejeton allait publier un livre, pensant tout naturellement que j’avais pondu la suite du Père Goriot. Il me voyait déjà dédicacer mon roman à la fête de la paroisse entre Jean d'Ormesson et Anna Gavalda, sous le regard jaloux des grandes familles boulonnaises bien pensantes. Là, c’est raté. Dès la page 30, il réalise avec stupeur que « Les Enfants du plastique » n’est qu’un outrage de plus à la morale déjà bien mal en point en cette époque où plus personne ne croit en rien, tout fout le camp et non, ce qu’il nous faudrait c’est une bonne guerre pour tout remettre en place…

Mais bon, c’est mon petit papa et je l’aime !

Spéciale dédicace à ma Grand-mère qui m'a demandé au téléphone :"Il paraît que ce n'est pas pour moi, ton livre?".

S’il y a d’autres écrivains qui ont choqué leur famille en sortant un livre, je les invite à témoigner ici.




Commentaires

Thomas

Hum... Une belle mère, à l'époque, m'avais dit : "c'est dégeulasse ce que tu écrit !" Et puis elle avait claqué la porte de ma chambre.

Gadrel

Il y a encore des gens pour être choqués par un livre de nos jours ? Comment peut-on être choqué par un medium qui est uniquement basé sur la capacité du consommateur à imaginer ? Qu'un film ou une peinture choque, OK, mais un livre... c'est comme si on me disait qu'une symphonie pouvait choquer quelqu'un.

Nicolas Sosnowiez

Si ça tourne au "confession intime" ici, je participe :p
Expérience vécue, j'ai écris un roman que tous les éditeurs m'ont renvoyé (à la tête), certains avant même que je l'ai déposé chez eux (mais comment font-ils)et que mes parents ont lus.
Résultat : même réaction que tes parents, la publication en moins...
une loose totale :)

Claire Mareuil

Si un jour je finis ce que j'ai commencé Promis je viendrai te souffler à l'oreille la réaction ^^ Bon je n'ai pas le soucie de Boulogne : pp
Toutefois, j'adooore la réaction de ta grand-mère qui te rapporte ce qu'on lui a dit ^^

Bon ça y est J'ai envie d'en connaître plus sur les enfants du plastique et je vais lire ce blog et commander la version papier. J'avoue je suis une enfant du papier aussi : ))

Claire

Claire Mareuil

Bon allez je pousse ^^ On m'avait déjà souffler il y a quelques années que "le plastique" de toute façon "c'est fantastique"
Mais je ne t'ai rien dit ; ))

Guilaine

Et moi, c'est la crainte de me brouiller sanglantement avec mon père (plutôt, celle qu'il me vire du studio où je suis qui lui appartient) qui me retient (encore) de publier mon premier livre qui le scandaliserait assurément... J'ai la malchance d'avoir un père particulièrement inflexible, intolérant, dirigiste, qui est toujours le plus fort, le meilleur, et surtout qui ne se remet jamais en question. Mais dès que j'aurai mon propre toit, je me lance ! Vite, vite !!! (donc je te comprends, Thomas !)

Dolce

Salut mon gars,

Ben moi, j'ai le problème inverse (si on peut appeller ça un problème); ma mère a trouvé mon roman génial,mais je pense honnêtement que si je lui avais donné un morceau de PQ avec trois mots griffonés, elle aurait dit la même chose.
D'ailleurs je la soupçonne de laisser des posts gentils sur mon blog sous des pseudos variés. J'attends qu'elle se démasque avec un post du genre : "Ici c'est Jeannot, d'Arcachon; je ne vous connais pas, mais je trouve votre style génial et votre blog incroyable. De toutes façons vous réussissez tout ce que vous entreprenez, ça me rappelle qu'à 3 ans déjà vous attrapiez toujours le pompon du manège en face de la maison"

Bises et bon courage avec ton père.

Philippe

Je me souviens que Nicolas Rey avait déploré que ses parents apprennent, suite à la lecture de ses romans, qu'il léchait le cul des filles...

Axelle

Mon histoire n'a pas encore etait publiée (puisque je suis en train de la finir!) mais si elle l'est un jours, j'en connais une une qui sera desherité...
;-)

Fred

Salut Tom !
Eh bien perso, ayant déjà publié des livres sur des sujets aussi variés que les sextoys, les capotes et la pronographie, je crois que j'ai pas mal "éduqué" mon entourage et que je ne crains plus grand chose côté censure familiale. M'enfi bon , mon papa à moi peignait des filles à poil quand j'étais gamin, le choc des cultures est donc sans doute moins violent ;-) Allez courage, et dans le prochain ecris nous une belle scéne de ganb bang dans une église !

xavier

J'ai publié mon premier roman en novembre 2005, et, je ne sais pas si les pères sont plus coincés que les mères (faudrait ordonner des études là-dessus), mais le mien trouve également mon roman un peu trop vulgaire. Snif. J'ai fait un CTRL F dans mon fichier word, pour voir, et n'y ai pourtant recensé que 53 "putain" et 27 "merde"... comme disait mon idole : "c'est trop injuste!"

Daylon

On m'a dit: "c'est bizarre", j'ai répondu "oui"; on m'a demandé si je pouvais pas changer des passages, d'ici que ça sorte... Au final, j'ai mis des trucs encore pire.


... Monde de merde.

Et bonne chance pour l'accueil du public :]

PS: ne JAMAIS faire lire par la famille.

Stéphane

En plus d'être original, je vous trouve très drôle.

bregman

On a beau bénéficier de tout le soutien du monde, plus rien ne compte plus que le grand jugement paternel, n'est-ce pas ?

Rassurez-vous, en psychanalyse, exister, c'est avoir su "tuer" son père ;)

Account Deleted

Ah, ça c'est amusant ! Moi, ce qui m'a tuée, c'est quand ma soeur (que j'adore) m'a lancé, d'un air mi-figue mi-raisin :

"Ok, il est bien ton bouquin, mais tu t'es quand même débrouillée pour me tuer dans le premier chapitre !"

Je plaide coupable...

La blogtenbulle

Bon, moi, franchement, comme j'écris l'histoire d'une petite fille évoluant dans une forêt magique, je n'ai encore réussi à choquer personne ;-) (sauf pour les fautes de frappe peut-être...;-))
Je te dirais ce qu'il en est quand j'aurais envoyé le manuscrit aux maisons d'édition.

En tout cas, merci pour ce dossier !

Nicole

Ma fille m'avait parlé de votre site, je prends enfin le temps de le consulter. J'ai bien ri toute seule et je vois que l'on passe par les mêmes réactions même si les domaines que l'on touche sont à l'opposé! la lettre de refus perso, quel bonheur...ma fille habitant rue de four.on a aussi commencé la distribution des manuscrits à petits petons.... par contre j'ai lu le manuscrit de ma fille(elle aussi écrit!!) , et je lui ai dit ce qui me choquait un peu..histoire de pouvoir faire acheter son bouquin (s'il est publié un jour) par toutes mes copines et la famille proche et lointaine sans avoir de sueurs!!!!!j'épère que nous aurons aussi la chance d'en arriver à l'édition comme vous!
Merci pour ce partage plein d'humour et bonne chance pour la suite!!

sébastien

Salut, je suis tombé sur ce blog par hasard et je l'ai trouvé très intéressant. Mon premier roman est sorti le mois dernier. Je l'ai reçu il y a une semaine et je l'ai fait lire à mes parents et à ma copine. Ils l'ont bien aimé. Mais gros blème, ma copine et moi-même avons relevé 4 fautes de frappe. Sur le coup j'ai eu l'impression que c'était la fin de ma vie. Je l'ai dit à mes parents qui m'ont répondu: "On a vu, mais l'histoire est géniale. De plus ce n'est pas toi qui l'a imprimé et édité. Tu n'as rien à te reprocher..." Mais franchement, j'en doute...
Salut A+

Michel

Quand j'ai présenté mon premier roman à mon père, je savais déjà ce qu'il allait dire, ça n'a pas loupé :
-C'est ton boulot de feignant qui te permet d'avoir le temps d'écrire ces conneries ? C'est quand même sympa d'avoir pas mis ton vrai nom dessus, vu que c'est surtout le mien... Mais quand c'est que tu vas te mettre à travailler pour de bon ?
-Tu peux le lire, tu sais...
-Alors là, ça m'ferait mal !
-Ben, c'est un peu ce que j'espère.

Richard Troubat

Commentaire de mon père en lisant mon roman :
>
et puis :
>

C'est tout.
Il ne faut jamais faire lire aux membres de sa famille.

anthony hairon

salut thomas,
As-tu reçu un accusé de réception du diable avant que l'éditrice ne t"appelle?
Et combien de mois se sont écoulés entre l'envoi de ton manuscrit et son coup de fil?
merci

Lucas O

Salut Thomas,

Quelle surprise, sur un ferry entre Paros et Santorin, de realiser au fil d une bibliographie du Diable Vauvert que tu es auteur. J ai ronge mon frein le temps de recuperer du wi-fi pour verifier que ce n etait pas qu'une homonymie fortuite. Et la, me voici face a la mer Egee, "shine on you crazy diamond" a fond dans ce bar surcote qui s estime "Tranquilo", a lire cet article de ton blog.

Le mien de manuscrit qui est adolescent - environ 15 ans- mais n a jamais ete publie cherchait "a tuer le pere" comme je l ai lu plus haut. Ce meurtre etait organise en filigrane de mes errances new yorkaises - freebase et travestis indetectables... Il n a pas eu la faveur d une edition mais peu importe. Pour repondre a l objet de ton blog, la reaction du pere fut que "quelque chose ne fonctionnait pas dans ce roman", sans doute le rose au joue et la verdeur de sa rage de savoir que je le massacrais ainsi. A l inverse de ma mere qui s etonnait de tant de poesie dans mon corps si malingre de responsable financier. Des chiffres et des lettres, ce qui nous ramene a la production tele et donc a Boulogne ou je travaille desormais.

Au plaisir de te croiser?

PS: ma mere m a toujours interdit de faire lire ce manuscrit a quiconque mais sembla fort decue le jour ou je lui escamotai....puis annonca a qui voulut l entendre que je l avais ecrit. Il circule toujours "sous le manteau" mais il est fort temps que je m attaque a un autre.

Poster un commentaire

Si vous avez déjà un compte TypePad ou TypeKey, merci de vous identifier.

MON BLOG A DÉMÉNAGÉ !!!

  •  

    Vous êtes ici sur les archives de

     

    mon ancien blog. Retrouvez-moi

     

    sur mon nouveau blog

     

    en cliquant sur le lien suivant :

     

    Le Blog de Thomas Clément

     

     

     

     

     

     

     

Pub !

-->

Le dossier choc!