« Le web, c'est top pour dire du mal ! | Accueil | 50ème Tomcast ! »

Avez-vous été bizutés ?

Bizuth

Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler du roman de Solenn Colléter "Je suis morte et je n'ai rien appris" paru chez Albin-Michel. Ce roman traite du bizutage, une pratique théoriquement interdite depuis la loi de 1998, un sujet qui m'intéresse beaucoup puisque j'ai moi-même été bizuté... avant la loi de 1998.

Jesuismorte Solenn Colleter nous raconte l'histoire de Laure, une jeune fille qui intègre une prépa scientifique hyper élitiste et qui va devoir affronter un bizutage terrible. Elle sera l'unique témoin d'un dérapage mortel et sortira profondément marqué de cette expérience douloureuse.

Bien que la prépa ait été déménagée à Neuilly, on reconnait facilement la célèbre institution versaillaise Sainte Geneviève, plus connue sous le nom de Ginette, dont la simple évocation du bizutage (de mon temps) faisait trembler les élèves de terminale.

EXTRAIT :

(Laure a intégré la prépa en même temps que son petit ami Martin. Elle le voit se faire humilier sans broncher. Il doit lècher les semelles dégueulasses d'un chargé de bizutage)

"Martin donne son quatrième coup de langue, Laure ferme les yeux, ne pleure pas, ça n'en vaut pas la peine...
- rouvre les mirettes, gorette, regarde bien ton chéri! chuchotte-t-on dans son dos.
- tu es fière de lui? Il est beau ton héros...

Martin est toujours là-bas, soumis, vaincu, prêt à tout pour détourner les foudres de ses maîtres sans visage - ces monstres grimés et grimaçants, ces nazillons nécrophiles, ces premiers de la classe qui devaient finir PDG, ministres et archevêques mais qui, entre-temps, ont perdu la raison."

La grande qualité de ce roman, c'est qu'il analysé avec précision les mécanismes psychologiques qui entrent en jeu lors d'un bizuthage. Son grand défaut, c'est qu'il s'encombre d'un intrigue abracadabrante qui décrédibilise totalement le propos de l'auteur. Le personnage du proviseur de la prépa qui est à la fois prêtre jésuite, normaiien, auteur d'une tentative de viol sur une jeune fille dans sa jeunesse et qui agit comme un gangster marseillais quand il s'agit de dissimuler le meurtre de l'un de ses élèves et un peu... euh... too much à mon goût ! Mais c'est peut-être parce que j'ai moi-même été élevé chez les jésuites et que j'en garde un bon souvenir !

Je garde également un bon souvenir de mon bizutage d'école de commerce, en 1992, à Angers (photo : les filles en Titi, les garçons en gros minets).

Sanstitre4

Un bizutage d'une semaine, très proche de celui décrit par Solenn Colléter. Je me souviens nous avons été la dernière promo de l'école a y avoir été soumis. Humiliations en tout genre, des TVA (très vénérables anciens) en treillis avec des lunettes noires qui nous ont maltraités jour et nuit dans un camping sordides, réveillés en plein nuit avec des pétard, sorti de la tente pour une séance de gym tonic, pour finir le nez dans une bassine de tripes fraiches et plongé dans une bassine de sang de porc...

Sanstitre3

(oui, c'est moi sur la photo, le mec tout soumis à qui on verse un louche de sang dans la bouche !)

A des mecs comme moi ça ne peut pas faire de mal de se faire rabaisser un peu, mais je comprends tout à fait les ravages que peuvent faire ce genre de pratiques sur des sujets un peu plus fragiles.

Et vous, quel souvenirs gardez-vous de votre bizutage ?

"Je suis morte et je n'ai rien appris"
de Solenn Colléter, Albin Michel




Commentaires

Dahlia

Oh mon dieu la dernière photo, j'ai failli vomir mon petit dèj'...

Quelle horreur que ce genre de rituels crétins!!! Je me demande si la loi est réellement appliquée ceci dit...

Raphael (qui était chez Krysténa)

Salut Thomas,

Etant dans la promo 2009 de la même école, je dois dire que c'est bien plus soft. A part des montrages de fesses à tout va et des culs secs, y avait rien de sordide.
Le tout est de savoir où se situe la limite pour que la réputation de l'école n'en patisse pas.

Au fait Tom, en ce moment je suis en Russie pour mon semestre à l'étranger et ça se passe mal.

@ bientôt

Olivier Goujon

Ce qui me semble étonnant dans le bizutage, c'est qu'il n'ait pas été réglementé plus tôt. Il est probable que les dérapages ont été plus nombreux que ceux officiellement recensés. Lâcher les fauves de la débilité sur de petits moutons qui deviendront avec délectation les prédateurs des promotions suivantes... toute une symbolique, un raccourci saisissant d'un certaine bêtise humaine !
Bien qu'ayant intégré l'une des grandes écoles de commerces parisiennes, je n'ai pas eu le "plaisir", comme bon nombre de mes condisciples, d'être bizuté. La vie me trouvera peut-être d'autres occasions de me transformer en mouton...

TVnomics

non

une semaine de fêtes, de soleil et de plage à Sophie Antipolis en 1989

Thibaut

Je n'ai pas assez de mots pour qualifier le mépris que m'inspirent les auteurs de tels actes. Lorsque j'ai organisé le Weekend d'Intégration de mon école (Sciences Po Aix), j'ai pris le plus grand soin pour m'assurer que tous passaient un bon moment sans danger et sans humiliation.

Antoine

Salut clément!
Avant de faire des études en publicité, j'ai flâné pendant un an à l'université (à Louvain la Neuve en Belgique pour être précis).
Je garde un excellent souvenir de mon bizutage ou baptême, communément appellé chez nous. Il n'a pas duré 1 semaine mais 1 mois, à raison de 2 activités de deux heures chaque semaine. Même si je n'y suis plus, j'ai gardé d'excellents contacts avec les personnes rencontrées là bas, nottament durant mon baptême. Chez nous, les activitées sont surtout basées sur l'alcool et la manière de bien gérer ce que tu ingurgites.
Sans oublier des déguisements, des missions à réaliser...bref dur mais chouette avec le recul!

En Belgique, il n'y a aucune loi qui interdit ce genre de pratique (dans certaines villes comme Louvain, c'est une institution qui dure depuis plus de 100 ans) mais il y a des réglementations sur les heures d'activités, le bruit et les produits utilisés...Chaque année il y a des dérapages qui tournent assez mal dans certaines universités malheureusement.

Envoyé Spécial avait réalisé un reportage sur les bizutages pratiqués dans les écoles d'officier en France, j'avoue que c'est trash en comparaison avec nos bizutages. Chacun sa méthode comme on dit.

J'espère que tout se passe bien chez DDB. Chez nous, ça bouge fort chez eux pour le moment.

cheers

dececco

Mais Thomas ! Tu as eu des cheveux alors ?

Chrisos

Cela s'appelle "intégration" depuis la loi Royal (en 98, alors que j'étais bizuteur en chef, je forçais mes bizuths à crier "Ségolène pouffiasse", on aurait du me prendre au sérieux à l'époque)...
Cela ne volait pas très haut (très con de balancer de l'huile à la figure de ceux qui portaient des lentilles de contact), mais c'était assez bon enfant au Lycée Masséna, à Nice. Un peu de dégueu et de gaspillage de nourriture (pas malin, mais ça reste un gage de "one ne fait quand même pas n'importe quoi").
À Supélec, cela consistait surtout à tester ses limites fatigue+alcool, et quelques "commandos gros lourds" au milieu de la nuit.
Un peu de défoulement, et montrer aux bacheliers ou élèves sortis de prépa qu'il y a autre chose, ça ne fait pas de mal...
Rien à voir avec l'usinage des Gadzarts ou les horreurs des écoles militaires.

SC

Antoine,

En Belgique, il y a aussi (eu?) des bizutages trash. Peut-être pas à Louvain-La-Neuve mais très certainement à L'Ecole Vétérinaire de Bruxelles.

alsacienne rose

Eh bien voilà, je comptais moi aussi parler de Louvain la Neuve, mais je vois que tu t'en es déja chargé Thibaut ! Cela dit je ne partage absolument pas ton avis sur les festivités du baptême. Ayant vécu pendant deux ans dans cette bourgade (où je continue à étudier mais tout en habitant à Bruxelles à present)j'ai eu l'occasion d'observer beaucoup de rituels liés aux fameux baptêmes. Ce que j'en ai retiré c'est que faire la fête à Louvain consiste en boire, puis vomir, boire puis vomir et ainsi de suite... Chacun son truc, tu me diras mais pour ma part, le fait de devoir revetir mes habits les plus dégeus pour aller me balader dans des sous sols a l'odeur repugnante ou nos pieds trainent ds un subtile mélange de biere, de vomi et de pisse, c'est pas tout a fait ma vision de la fête... Et puis tu dis que ce n'est pas très méchant, encore une fois je ne suis pas d'accord. Tradition séculaire ou pas, lorsqu'on trouve du vomi devant sa porte en allant en cours le matin, où encore des têtes de chevaux derrière chez soi ou que l'on voit passer des pauvres idiots transportant des baignoires en sachant pertinemment ce qu'ils vont en faire, c'est pas tout a fait idyllique comme ambiance... Bref tout ça pour dire que cette tradition est le reflet d'une connerie totale et d'un terrible manque de personnalité de la part des pauvres petits "bleux" qui pensent se faire des amis par ce biais. Heureusement qu'il y a le choix de ne pas en faire partie...

Brieuc

Effectivement l'ESSCA a bien changé...
à tel point que la semaine d'accueil (et non plus "intégration"), est sans alcool désormais et les étudiants sont déguisés en Ronald McDonald.

xcx

Non non ... tu n'as pas été la dernière promo ... c'est celle apres la tienne qui a été la dernière ... sache que cela a bien évolué depuis ... Aujourd'hui, c'est un peu la colo même si il doit surement toujours exister les "TVA" ...

@++

Antoine

Effectivement, les baptêmes à Louvain sont encore assez sage en comparaison avec les baptêmes vétérinaires (Cureghem et Liège)...La ville de Mons ne se défend pas mal non plus à ce niveau là, j'ai pu l'observer ces 3 dernières années, c'est très trash aussi

imposture

Salut Thomas

Avant d’être artisan en réclames, j’ai été ingénieur et fait les Arts & Métiers à Aix-en-Provence en 1981. L’usinage (c’est le nom du bizutage) durait un peu plus de 2 mois, matin, midi et soir…

J’ai fait le choix de ne pas suivre cet usinage au bout de 3 semaines, Marcher au pas 3 fois par jour, apprendre par cœur un carnet de 100 pages d’argot, poèmes, chansons à recopier en lettres gothiques, porter une blouse grise avec un grand numéro blanc dans le dos qui donnait des airs de camp de prisonniers à l’école, ou subir des «punitions» du style recopier sur 150 allumettes «les traditions ne mourront que quand mourront les gad‘zarts» n’étaient pas trop ma tasse de thé à l’époque… Je suis donc devenu hors usinage : HU. Et je suis mentionné en tant que tel dans l’annuaire de l’école. Inutile de te dire que je m’en contrefous royalement !

Cela dit, je n’ai jamais milité contre les traditions. À l’époque, il y avait déjà des papiers dans le Monde sur ces traditions militaires de l’ENSAM et le chantage à la non-intégration dans la vie scolaire et les difficultés pour la suite de la carrière des HU. L’association des anciens Arts&Métiers est très puissante. Je n’ai pas cédé à ce chantage qui s’est révélé être complètement bidon. Pendant mes études, j’avais autant de pote traditionalistes que HU, j’ai participé aux activités, j’ai eu mes caricatures des profs publiées dans le canard de l’assoc, et le peu de temps où j’ai été ingénieur, on ne m’a rien demandé, j’ai plutôt eu une bonne (courte) carrière et d’excellentes relations avec des Anciens…

Avec le recul, je ne regrette rien ni dans un sens ni dans l’autre. Les traditions de l’ENSAM, c’était un peu comme l’armée. Sur certains esprits, cela agissait comme révélateur de tempérament, de meneur ou de désinhibition. En d’autres termes cela faisait grandir, après 2 années de prépa la tête dans les bouquins de maths, physiques…

Faire des lois contre ça est débile. Il y aura toujours des bizutages et toujours des cons pour prendre ça pour une affaire d’état. Dans ma promo il y en avait bien une dizaine. Et alors ? les 100 autres étaient bien plus intelligents et relativisaient tout ça. D’ailleurs faire 150 allumettes, c’était torché en 2 minutes : chacun en faisait une et c’était réglé. Le but des traditions finalement…

Cactus

jamais !
j'attends toujours !
sinon je reviens de Bagdad ; dur dur !

Mox Folder

Je trouve ça complètement con les bizutages, c'est vraiment un truc que je ne cautionnerait jamais !

secondflore

Je garde aussi un souvenir fort (bon, aussi) du bizutage que j'ai subi, puis de clui (bien plus éprouvant) que j'ai organisé.
(ouh le vilain!)(et à Ginette, en plus)
Cela dit : j'ai été impressionné par l'honnêteté a la justesse de la vision que Solenn Colléter présente du bizutage !

(NB - sur le fond. Avec le recul je ne le referais pas, c'est sûr. Il y a d'autres moyens d'intégrer les bizuts... Au final le bizutage qu'a connu Solenn Colléter (le même que le mien, en gros, assez dur et très élitiste) est surtout un efficace moyen pour favoriser la reproduction à l'identique des élites. Ce n'est pas forcément ce dont nous avons besoin... Pompèze, Bozo Clément ! ;-)

BunnyJen

Quand le bizutage se transforme en humiliation, en viol, et autre pratiques sadiques, ça devient en effet scandaleux et inacceptable. Il ne faut pas généraliser certes, mais combien de ces bourreaux en herbe sont devenus aujourd'hui des dirigeants d'entreprise ou des cadres supérieurs ?

mistersuperolive

Ben moi j'ai pas été bizuté parce que j'ai pas été pris à l'oral de L'ESSCA en...1992! Donc pas de regrets pour le bizutage à la sang de boeuf et autres dominations cradingues et/ou malsaines. Je suis pour la méthode douce.
à plus

Victor

J'ai été bizuté il y a deux semaines, ça c'est bien passé : soleil et plage au sud de Bordeaux (quelques rituels à la con mais rien de choquant, que des insultes ou des trucs cons à faire).
En revanche dans une école (que je ne citerai pas), un mec s'est fait uriner dessus (après s'être fait ligoter) et va porter plainte... preuve que la connerie n'a toujours pas de limite.

Anne (Papilles et Pupilles)

J'ai un bon souvenir du bizutage. Une semaine à garder un peu profil bas devant les 2è et 3è années, un week end à Saint Jean de Luz où coulait beaucoup mails alors beaucoup d'alcool, une soirée d'intronisation (un formidable souvenir), des réveils intempestifs en pleine nuit pour recevoir des seaux d'eau froide sur la tête mais tout cela de façon très bon enfant et plutôt sur le modèle "rigolade" que "brimade".

Nicolas

J’ai été une fois dans ma vie baptisé, je n’étais pas volontaire on m’a pas demandé mon avis.
J’en suis sortie avec une haine incroyable et la rage de qu’elle qu’un dont tout les rêves on été brisé.

Depuis ce jours je bats et m’insurge contre baptême(car je suis belge) ou bizutage !
Car aujourd’hui nous somme au 21éme siècle, et les rites de passages sont inutiles.
Nous ne sommes plus au temps des cavernes ou il fallait juste tué un ours(Nous, on a remplacé sa par l’humiliation quelle évolution).

Mais je peux comprendre tout a fais le plaisir, que ces gens prennent à rabaissé les autres, et les humiliés. Sa permet de se sentir tellement grand et intelligent, et bien souvent de ce vengé de se qu’on a subit pendant les baptêmes et pendant l’années scolaire.

Pour nous convaincre de participé ces personnes admirables, qui prennent plaisir a humilié des êtres humains. Nous sortes c’est bon vieux arguments qui suivent :
Mais c’est juste une fête, c’est pour s’amusé, sa sert à rencontré des gens, faut pas le prendre mal et c’est pas obligatoire ect….
Mais voilà dans certaine section genre Vétérinaire ou tu as 90% des gens qui font le baptême.
Il faut vraiment être courageux pour dire non et je vous encourage a l'être.

drfyhydtxk

http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291723.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291723.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291522.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291714.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/281617.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291553.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291707.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291824.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291835.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/012053.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291955.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/011718.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291839.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291937.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291833.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/291837.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/012045.htm
http://www.aizhengw.com/aizheng/zhongliu/012037.htm

Dove

Je trouve ça bien triste de lire des gens qui disent "nous on a bien aimé notre bizutage" ou "c'était gentillet le notre". Ils ont une vision peu flateuse du respect de la personne humaine.
Un bizutage c'est une débilité, même gentillet. Jouer à l'esclave, c'est faire plaisir au maître. Et plus tard c'est l'esclave qui perpétu la tradition en devenant lui même le mâitre.
Heureusement que des politiques ont voté une loi pour dire stop on arrête, sinon avec des débilités de la sorte on serait encore aux temps des galères et des jeux du cirques !
Je félicite tous ceux qui ont eut plein choix de ne pas suivre cet usinage au risque de faire face au brimades et chantages méprisant.

Patricia Parry

Ben j'ai dit non.

OlivierG

Merci à tous ceux qui trouvent que le bizutage est une débilité sans nom, dont les organisateurs ne méritent que mépris, plus encore que les bizuts soumis et les témoins passifs... Je n'ai pas été bizuté. J'ai accepté de me promener sur un trottoir en déroulant un rouleau de PQ, mais dès que ça a dérapé (c'est à dire en 15mn) j'ai prévenu le premier qui s'approchait que ça allait devenir très «physique» si ils ne me laissait pas rentrer chez moi dans la seconde, ce qui fut fait. Certains m'ont fait la gueule et tenté de m'isoler, mais en quelques semaines tout était oublié (pour moi comme ceux qui s'étaient pliés à l'humiliation). C'était en 1990.

Malo JAFFRE

Bonjour,

je suis actuellement élève en 2eme année à ginette. C'est vrai qu'il y a eu de nombreux débordements par le passé, mais ce qu'il serait peut-être plus intéressant de souligner c'est ce qu'il se passe maintenant.
Comme vous le savez probablement il y a un procès en cours contre l'école qui approche de la fin, et l'école risque de sévères sanctions. Il y a donc beaucoup de tapage médiatique autour de l'accueil des nouveaux élèves, et cette année encore il y avait non seulement beaucoup de journalistes présents, mais également le recteur de l'acdémie de Versailles qui étaient présents durant la semaine. Aussi, c'est assez surprenant lorsque l'on entend sur le JT de france 2 qu'ils n'ont aucune image du "bizutage" de ginette, mais qu'il s'y passe des choses absolument affreuses !
Depuis 3 ans, l'accueil est extrêmement respectueux des lois françaises : pour vous donner un exemple, les 2eme année n'avaient même pas le droit de faire une bataille d'eau avec les 1ère années. Par ailleurs, les seuls élèves qui ont été aperçus avec de l'alcool ont été expulsés 3 jours. De même, des 2ème année sont rentrés dans la prépa concurrente, Hoche, durant la semaine d'accueil et ils ont également été expulsés.
Vous pouvez demander à tous les élèves actuels, aucun n'a été choqué par ce qu'il a vécu !
Et ca il semblerait que les journaux oublient un peu de le dire ...
N'oubliez pas qu'il est très simple de manipuler les images pour faire passer le message que l'on souhaite. D'autant plus qu'à ginette ils n'ont aucune image : sur tous les derniers reprotages qu'il y a eu (7 à 8, France 2 et le Monde), il n'y avait soit pas d'images soit des images ne provenant pas de ginette !

jeanmarie

Je n'ai pas été bizuthé, mais j'étais à partir de la 6ème, en pension dans les années 60, le "petit maigrichon" souffre-douleur des "leaders" de la "division"...Je ne sais pas si le bizuthage est différent de ce genre de pratiques...Je crois malheureusement qu'il y a toujours des gens qui ont besoin de celà pour exister, et on sait hélas les dégâts que peut faire l'instinct grégaire...voir les lynchages, ou la "tonte" des femmes collabos à la fin de la guerre...J'ai d'ailleurs acheté en même temps le livre "L'échappée", et je ne crois pas être hors sujet.
Ceci dit, l'humiliation est fonction de l'idée qu'on se fait de soi-même et des autres...

Blues

J'ai lu le livre de Soleen Colléter.
Je n'en avais pas besoin pour condamner le bizutage sans appel, même si je ne l'ai jamais subi.
Mon pere était quatre ans a Auschwitz, il y a peut-être un rapport...
On peut découvrir des photos de bizutages, des vraies, sur certains sites pornographiques... C'est tout dire...
Je peux en montrer quelques-unes a ceux qui me contacteront en MP.
Sincerement, la vue de certaines de ces photos m'ont fait honte d'être un homme !
Je prosopse de dréer unsite ou on placerait toutes ces photos, en réponse a tous ceux qui trouvent que, "bah, le bizutage, c'est pas bien mçhant. ça permet de se connaître dans une promotion,,," etc...

Car ces photos se passent de commentaires !

Olila

Thomas Clément, je ne vous connais pas mais quelle prétention de votre part ! "Sur un esprit comme le mien, ça fait pas mal, mais sur un esprit faible, je en dis pas". Ah bah oui, dire non au bizutage et refuser d'être humilié, c'est être un faible... euh y aurait pas comme une contradiction ?
Ou plutôt : vous n'avez pas su dire non, vous avez été humilié, alros pour en sortir sans honte et la tête haute : vous vous dîtes, oui mais moi c'est parce que j'ai un fort caractère, je ne suis pas un faible.
Ouhahou trop fort !

Erwann

J'ai été bizuté 2 ans avant la loi. J'ai eu de la "chance" dans cette "aventure" car je n'ai pas fait partie de la 20ene de bizuts (hommes) qui ont fini entièrement nu devant tout l'amphi.
Un pote à moi n'avait pas eu cette chance et ça l'a marqué longtemps.

L'année suivante, je me suis retrouvé au BDE comme VP (vice -prez)et essayant de faire évoluer les choses dans le bon sens (on peut pas arreter kle courant, mais essayer de le contenir, du moins à mon niveau), je suis arrivé à imposer un principe : pour tout bizut mis entièrement à poil, un 2A (bizuteur) serait tiré au sort pour se mettre tout nu lui aussi.
L'effet a été spectaculaire puisque 5 bizuths ont été mis à nu dans l'amphi. Ironie du sort (il n'y a pas de justice) j'ai été tiré au sort comme 2a , mais c'était plus du bizutage, j'avais pris le risque en connaissance de cause (et pour la bonne cause). Et tout ça a disparu l'année suivante avec l'aide de la loi.

marie

C'était dégeu la dernier photo!!!
Horible!

Poster un commentaire

Si vous avez déjà un compte TypePad ou TypeKey, merci de vous identifier.

MON BLOG A DÉMÉNAGÉ !!!

  •  

    Vous êtes ici sur les archives de

     

    mon ancien blog. Retrouvez-moi

     

    sur mon nouveau blog

     

    en cliquant sur le lien suivant :

     

    Le Blog de Thomas Clément

     

     

     

     

     

     

     

Pub !

-->

Le dossier choc!