« Oasis, numéro 1 en France sur Facebook ! | Accueil | Coup de Coeur : Selah Sue, découvrez son nouveau clip ! »

Les blogs sont-ils le symptôme d'un repli sur soi ?

Tiens ce matin je suis tombé sur un débat intéressant entre l'ami Birenbaum et le philosophe Raphaël Enthoven. Le premier, blogueur bien avant d'être chroniqueur sur Europe 1 reproche au deuxième ses déclarations clairement anti-blog, voire même anti-internet dans le magazine Media. Et Raphaël Enthoven de répondre à Guy :

"Internet en général et les blogs en particulier flattent une tendance délétère à tenir pour important ce qui n’importe qu’à soi, qu’ils sont le symptôme, à cet égard, d’un repli sur soi et d’une réduction de l’autre au besoin qu’on en a.

Malgré les apparences, rien n’est moins littéraire, ni moins altruiste (à mes yeux, mais je ne suis pas plus myope qu’un autre), que la toile où chacun tisse sa toile et se nourrit des proies de passage." (lire la réponse dans son intégralité)

Raphaël Enthoven est quelqu'un de brillant... et très sympathique (j'ai eu la chance de le fréquenter à l'époque où je bossais pour Guillaume Durand) mais ses propos me font bondir.

En fait, ce qui me sidère le plus c'est que Raphaël Enthoven reproche aux blogs ce qui a fait le succès de la littérature. Oui, les blogs ont du succès EXACTEMENT pour les mêmes raisons que la littérature et ne sont pas du tout le symptôme d'un repli sur soi mais au contraire d'une envie de partager son quotidien et dans de nombreux cas cela peut être passionnant. De la même façon que Zola nous fait découvrir le quotidien des blanchisseuses au XIXème siècle dans "l'Assommoir", Anna Sam nous invite dans la peau d'une caissière d'hypermarché et son blog ouvert en 2007 est une mine d'observations captivantes, presque un traité de sociologie du client de grande surface, elle a publié deux livres par la suite qui ont été des succès et aucun éditeur n'aurait jamais accepté un manuscrit sur ce sujet si les internautes n'avaient pas plébiscité le talent de la blogueuse.

Un autre point commun entre les blogs et les romans est la capacité des auteurs à pointer nos petits travers; et de Balzac à Houellebecq, un des grands plaisirs du lecteur est de se reconnaître en partie dans les faits, gestes et pensées des personnages. Si l'on est une femme et qu'on est un peu ronde on va retrouver des moments qu'on a déjà vécus sur le blog Pensées de Ronde, on va en rire et peut-être se sentir moins seule, réagir dans les commentaires, écrire "moi aussi", donner un conseil... on est loin du repli sur soi-même. De même en lisant Houellebecq si on a régulièrement fréquenté l'Hyper Casino du boulevard Vincent Auriol on peut éprouver un certain plaisir à voir l'auteur de "La carte et le territoire" en parler à plusieurs reprises.

Enfin j'ajoute que le fait de bloguer depuis 2005 m'a permis de vivre des aventures exceptionnelles dans la vraie vie, de me faire de vrais amis dans la vraie vie alors qu'au contraire, bon nombre d'écrivains, s'ils sont de merveilleux observateurs et de grands stylistes finissent leurs vie totalement reclus et là pas besoin de citer d'exemple, il y en a trop !

En conclusion je ne pourrai que constater avec tristesse que l'opinion de Raphaël Enthoven est loin d'être isolée et c'est même la pensée dominante dans les milieux germanopratins conservateur sà l'image de cet éditeur bien connu qui déclarait un jour à un de ses auteurs : "Internet c'est pour les gens qui sont seuls et qui s'ennuient"




Commentaires

Osmany

Partiellement d'accord avec Raphael et toi. La plupart des blogueurs écrivent en ligne pour partager et s'ouvrir aux autres mais il y a vraiment des personnes qui s'en servent comme exutoire autocentré (je me comprends).

Bref, c'est un débat sans fin, car personne ne blogue exactement pour les memes raisons.

Osmany

Je rajoute que le vrai argument de Raphael, c'est qu'en fait, la volonté de partager, de s'ouvrir au monde n'est qu'un reflet de notre égocentrisme, de notre "repli sur soi". On aime montrer ce qui est "important pour nous", comme il le dit. Et qu'on soit d'accord ou pas, il est un peu dans le vrai, il faut l'admettre :)

dimitri

Raphael Enthoven a en ce moment des interventions qui me laissent dubitatif.
Un blog n'est pas un enfermement, un repli sur soi, bien au contraire.
Grâce aux blogs j'ai découvert plein de choses que je ne connaissait pas, j'ai pu entrer en contact avec de nombreuses personnes virtuellement puis "pour de vrai" par la suite.
Un blog c'est un échange, un partage.
Les blogs commencent à prendre pas mal d'ampleur dans notre société et il est normal que cela fasse débat.

Carole

Et quand bien même on s'en servirait comme exutoire, le psy ou ça, à chacun son choix et parfois les conseils de lecteurs sont utiles.
Un blog reste personnel, personne n'est forcé à la lecture donc quand ça ne me plait pas, je ne lis pas ou je ne commente pas, parfois je trouve hard les choses que partagent les gens mais ... et je suppose que les autres font pareil pour moi!

Darkplanneur

Belle analyse Thomas, la pérennité de la haine des "germanopratins" vs notre tribu "Blogueur" est effrayante...Pour toujours média bâtard ?

Léo

C'est difficile de catégoriser tout dans le même panier. De mon humble point de vue, les 2 discours se valent et se confirment selon les différents contextes, et dieu sait qu'ils sont nombreux.

Mais si je généralise et traite les blogs en tant que média à part entière, il est vrai que la grande majorité des sujets traités relève d'un nombrilisme évident. Je m'explique : le blogueur aura plus tendance a choisir son sujet parmi les choses qui le touche directement. Il ne va pas hiérarchiser les informations comme le ferait un journaliste professionnel. L'objectivité n'a pas vraiment sa place dans la ligne éditoriale d'un blog, si?

B.cleri

Les idees personnelles et la sub jectivite du blog sont rafraichissantes face a la pensee unique et politiquement correcte vehiculee par les medias .
En tant qu'ancienne enseignante ,je retrouve un peu dans un blog les trouvailles de certains bons eleves que j'appreciais en corrigeant mes copies.

Ferocias

Pour tenir un blog sur un sujet qui certes me tient à coeur et dont l'intérêt pour le reste du monde est pour le moins incertain, je me dis que la première raison est le plaisir de partager.
Je n'y parle pas de ma vie, je ne crois pas être nombriliste, encore moins égocentriste et pourtant je reçois plusieurs milliers de visites par mois.

Savina

Il n'a pas tort sur le fond.

Peut-être pourrait-on comparer son argumentation avec une personne qui aime déguster son verre de rouge le soir, après le travail, et un autre qui vide une bouteille compulsivement au goulot ?

La manière d'aborder le virtuel est fonction de la structure de chacun, c'est l'évidence.

Sauf que Raphaël n'est pas dans la nuance.

Gondolfo

Belle réponse. Pour le repli sur soi reste la cuisine ou la chambre. Et encore même là il peut y avoir du partage.

Vong

Tu as quand même du culot de comparer les blogs à de la littérature. Toujours cette prétention totalement injustifiée chez toi. Apprends un peu l'humilité, par pitié.
Tu cites des exemples de blogs qui ont un intérêt "sociologique", certes. Mais tout ce qui a un intérêt sociologique n'est pas de la littérature. Les discussions de comptoir aussi présentent quelque chose de cet ordre. Et tu es malgré tout obligé de citer des blogs qui ont une certaine consistance, ce dont le tien manque cruellement.
Tu n'as pas compris ce qu'était la littérature si tu crois qu'elle se résume à des observations même judicieuses.

Stalker

Rarement lu quelque chose de plus idiot et faux, sous la plume qui plus est de deux "auteurs" introduits comme il se doit dans le tout petit milieu germanopratin de l'édition/journalisme...
Bel esprit d'ouverture, ah oui, que de vivre entre la Closerie des Lilas et Le Flore.
Ceci dit, il est vrai que les considérations de notre pseudo-penseur sont applicables au blog, inepte, de Thomas Clément.

imposture à la retraite

Thomas, je souscris à ton analyse, même si une opposition littérature/Internet n'a strictement aucun sens. Autant comparer le théâtre avec le téléphone tant qu'on y est… (oui, je sais j'en fait des caisses ;-) Cela, étant, pour la citation finale de ton billet, "Internet c'est pour les gens qui sont seuls et qui s'ennuient" je t'avoue que je l'ai malheureusement trop souvent constatée…

miss Julie

Je reste mitigée sur ce coup là.

Tout dépend du blogueur.
Quand certain(e)s passent leur temps à laisser des commentaires sur 40 ou 50 blogs, chaque jour, j'ai tendance à penser qu'ils ou qu'elles s'emmerdent profondément dans leur vie réelle!!

Idem, pour ceux qui vivent en couple et qui préfèrent échanger via leurs blogs avec des inconnu(es), tous les soirs. Parfois ils feraient bien de lever le pied, s'ils ne veulent pas voir leur conjoint se tirer...;-)

Poster un commentaire

Si vous avez déjà un compte TypePad ou TypeKey, merci de vous identifier.

MON BLOG A DÉMÉNAGÉ !!!

  •  

    Vous êtes ici sur les archives de

     

    mon ancien blog. Retrouvez-moi

     

    sur mon nouveau blog

     

    en cliquant sur le lien suivant :

     

    Le Blog de Thomas Clément

     

     

     

     

     

     

     

Pub !

-->

Le dossier choc!