« Conversations avec Clarisse Dubois ! | Accueil | Grand Corps Malade revisite Roméo et Juliette ! »

J'ai vu "The Social Network" de David Fincher

19492169 La première question qui me vient avant d'avoir vu le film (merci AlloCiné), c'est pourquoi diable David Fincher, le brillant réalisateur de Seven, de Fight Club, s'intéresse au destin du plus jeune milliardaire du monde, Mark Zuckerberg, créateur de Facebook ?

Le film se déroule en 2004-2005 et nous raconte comment le célèbre réseau social a été créé par Mark Zuckerberg un étudiant d'Harvard, programmeur de talent qui aurait pompé une idée un peu bancale de trois étudiants friqués pour en faire le concept génial que plus de 15 millions français utilisent aujourd'hui presque quotidiennement. Le succès foudroyant de Facebook crée un climat d'excitation intense et attise toutes les convoitises, mais aussi les trahisons, l'obsession de créer un "truc cool", sa vie qu'on déballe sur internet, des choses qu'on aurait jamais dites dans la vraie vie, folie d'une époque où l'on pouvait devenir milliardaire "presque par hasard", voilà un terrain fertile pour le talent de David Fincher.
Et les deux heures du film passent en 4 secondes, et le jeunes acteurs presque tous inconnus sont excellents avec une mention spéciale pour Jesse Eisenberg qui joue le rôle de Mark. Il faut dire que le réalisateur semble s'éclater à Harvard, mélange de conservatisme et de décadence, ses Final Clubs (et Fincher aime les Clubs!), sortes de sociétés secrètes, élite dans l'élite où l'on entre après avoir subi d'humiliants rites initiatiques. Et au milieu de tout ça, son jeune informaticien frustré qui va révolutionner les échanges sur internet en bernant les fils à papa bogosses du campus et leurs compétitions de canoë-kayak à la con (que Fincher filme avec une créativité totalement débridée).

Mais la grande force du film tient dans la révélation du vrai moteur de toute cette folie entreprenariale. Et là, surprise : ce n'est pas l'argent, ce sont les femmes - alors qu'aucune n'a un rôle majeur dans le film, tout comme dans la net-économie US d'ailleurs. Que ce soit Zuckerberg, plaqué par sa copine dès le début du film ou le fondateur de Napster (Justin Timberlake) qui le prend un peu plus tard sous son aile, l'objectif est le même : gagner une position enviable pour se faire respecter de la gent féminine, pour se taper des meufs, quoi !

Et j'en veux pour preuve cette scène incroyable où Mark Zucherberg, devenu PDG d'une start-up qui attise désormais les convoitises de tous les financiers se fait enfin livrer des cartes de visite marquées du sceau de la revanche : "I'm the CEO, bitch" !

"The Social Network" de David Fincher, sortie le 13 octobre

La Bande annonce :




Commentaires

greg

J'étais là hier soir aussi, le seul truc qui m'échappe c'est qu'il me semble qu'il est avec la même fille depuis hyper longtemps...il n'était donc pas célibataire...
Et il n'a pas choisi la plus jolie quand même...

The Social Network

C'est vrai que le film a l'air bien mais reste à savoir la marge entre le film et la réalité.

Bao

J'ajouterais que la BO est vraiment top!

Olivier2point0

Ouh petard !!!
Je sens que je vais aller le voir celui-là !!! Merci Thomas.

C'est top de se dire que c'est des "marques d'amour" qu'on recherche et pas de l'argent.
Les 2 peuvent être des outils d'expression des choses auxquelles on tient, des outils valorisant nos richesses... c'est à dire (au niveau des concepts) des monnaies.
A l'heure des réseaux sociaux, à l'économie de l'attention, on entre donc aussi dans la Loveconomics : dans l'aire de l'affection. Du coup, il faut de nouvelles monnaies pour aider à valoriser tout cela. Fini les $, on veut des lovepoints : c'est à dire des Likes. CQFD, en parallèle des Facebook Credits, avec les boutons Like, Facebook est entrain de révolutionner notre architecture monétaire sur tout le social graph.
Mais à qui profite cette révolution ? A une "profit maximizing company" ou aux utilisateurs ? Du coup, il faudrait un modèle de lovepoint opensource, gouverné par les utilisateurs... d'où les Lemnas.
Youpi !
Voila ce que j'en pense en vidéo :
- 3min : http://tinyurl.com/lemna1106
- 12min : http://tinyurl.com/lemna2909

Si cela vous intéresse de faire partie de ce nouveau sympathique tourbillon, rejoignez notre "alpha page"
http://www.facebook.com/#!/pages/Lemnarama/127207647325245?ref=ts

Merci merci. Je vous aime.
+ 7 lemnas ;)

Charles Liebert

The Social Network ou la fin de la Vie Privée - http://bit.ly/9xTANl <-- Mon Avis, en Français, sur le Film...

@ Thomas :

1 / c'est pas du Canoë-Kayak, c'est de l'Aviron
2 / Le nom du Fondateur de Napster, c'est Sean Parker

:-)

@rfalzerana

@Olivier2point0 Je te rejoins sur ton commentaire : + 3 whuffies + 3 lemnas pour toi ! ;) Il faut que j'aille le voir aussi ! On y va ensemble ?


@Thomas merci de nous mettre l'eau à la bouche ! Super article, du coup j'ai hâte !

Puisque l'on parle de capital social, on vient de mettre en ligne avant hier soir http://leffetwhuffie.com, la communauté est ici : http://bit.ly/whuffienetwork

Explications en quelques mots >> http://bit.ly/c7Ef53

Merci !
+ 7 whuffies ;) convertibles en lemnas, comme vous préférez !

Rodolphe

dimitri

Ce film à l'air très bien. Reste à savoir si il est fidèle à la réalité.

Poster un commentaire

Si vous avez déjà un compte TypePad ou TypeKey, merci de vous identifier.

MON BLOG A DÉMÉNAGÉ !!!

  •  

    Vous êtes ici sur les archives de

     

    mon ancien blog. Retrouvez-moi

     

    sur mon nouveau blog

     

    en cliquant sur le lien suivant :

     

    Le Blog de Thomas Clément

     

     

     

     

     

     

     

Pub !

-->

Le dossier choc!